L’ouverture est annoncée pour ce mercredi. Mais depuis plusieurs jours, nombre de Graulhétois sont interpellés par cette enseigne tricolore du made in France, rue Jean Jaurès, sur la devanture de l’ancienne bijouterie Salles.


Ce sont Jérôme Magron et Laurent Arnal qui se sont associés, créés une société, pour proposer du textile, des boîtes de jeu, des jouets en bois, des bijoux, des reproductions de cartes et autres bougies parfumées disposant du label, pour l’instant.

Jérôme Magron créateur du Gaminet a ainsi trouvé une vitrine pour sa marque déposée de textiles personnalisés. “La France dispose d’un potentiel et d’un savoir-faire reconnus, dans de nombreux et multiples secteurs. Nous avons pratiquement tout ici, et en circuit court” assure-t-il. Laurent Arnal, albigeois, a, de son côté créé sa marque My City My World, qui personnalise des tee-shirts en coton. Toujours directeur consultant du réseau BNI, qui met en relation des entrepreneurs, il va s’activer dans la communication de l’enseigne. “Surtout sur la promotion dans tout l’hexagone, de nos deux marques, et les personnalisations possibles qui peuvent intéresser les boutiques de souvenirs, les musées, les offices du tourisme et autres sites visités”.

L’atelier à l’arrière-boutique est désormais équipé de deux imprimantes couleur, une pour le textile, l’autre UV, pour tous les objets et supports. “Nous avons fait le choix de ne proposer que des produits qui ne peuvent pas être concurrents avec ceux des commerçants et artisans du centre-ville.
Nous venons en complément. Nous voulons éviter de faire partir sur Toulouse ou ailleurs des personnes sensibles à la philosophie du Made in France” envisage Jérôme Magron. “Cette ouverture nous a permis de découvrir aux quatre coins de France, des entreprises qui fabriquent souvent dans l’engagement écoresponsable, de superbes objets”.

Bleu Blanc Rouge Créations envisage de développer à court terme un rayon alimentaire. “Nous proposons les miels d’Arnaud Montebourg, sous la marque Bleu Blanc Ruche.

Prochainement du cidre bio” espère le duo qui pour la saison prochaine a déjà contacté Gang de Grand-Mères, ces mamies qui tricotent à la main des bonnets très tendance.

Source de l’article : https://www.ladepeche.fr/2020/02/10/le-made-in-france-a-desormais-sa-boutique,8722506.php